LA  BÊTE

UNE CHRONIQUE MODERNE DE L'ANNÉE 1764

 

 

 

 

Et il y eut alors bataille dans le ciel :
les anges combatturent les démons
et ceux- ­ci ne gagnèrent pas !
Et Satan, gran séducteur,
fut jeté sur la terre,
avec grand bruit .
Et quand il se redressa
il était devenu bête
et ses pieds étaient comme d' ours,
et sa bouche comme de lion,
et il avait le pouvoir d'agir .
Et le Mal se répandit sur les hommes
et les pères ne reconnaissaint pas leurs enfants .

 

 

 

 

L 'histoire de « La Bête » est une histoire moderne .

Parce que elle représente le Mal.

Le Mal qui a pris possession de certains hommes et qui utilise leur humanité pour les rendre destructeurs .

Destructeurs de paix, de sérénité, de vie en commun, de famille, d'harmonie entre les hommes et les animaux et l'environnement, destructeurs de bien - être, d'autonomie, de liberté ... et il étouffa les espérances et obscurcit les rêves ...

Quand l 'homme est possédé par une perversion ... celle - ci est plus forte que lui ... elle le domine.

La personne possédée est asservie à son mal intérieur : c'est comme si elle avait des lunettes maléfiques qui lui font voire la réalité uniquement pour satisfaire son insatiable Mal . Et alors elle utilisera toutes ses ressources pour son Maître le Mal : intelligence, astuce, argent, propriété, pouvoir, arme, réseau relationnel ... et elle se servira des besoins, des faiblesses, des ambitions des vices des autres ...

 

L 'histoire de la " Bete " est une histoire moderne.

Parce que certains utilisèrent ses terribles méfaits comme s'il s'agissait, là aussi «d'actes terroristes » .

 

L 'histoire de la " Bete " est une histoire moderne.

Parce que elle nous dit que seule l'initiative forte et décidée des victimes du Mal peut interrompre la catastrophe et reconstruire des espérances de future et de vie .

Jeanne Vallet blesse la " Bête " et démontre ainsi à tout le monde que la " Bête " est vulnérable ... et cela est source d' espoir et donne confiance au peuple .

Cela ne sert à rien de déléguer aux autres !

Il faut un geste nouveau, une initiative qui soit le signe d'une révolte contre sa propre passivité : Jeanne l'a fait !

On lui a fait un monument ... on peut le voir à Auvers . J'aime penser que c'est Jeanne Vallet qui a donné naissance à Marianne, symbole de la Révolution et de la République Française ...

 

La " Bête " a été tuée sur le Mont Mouchet ... Quelle coincidence !         

C'est justement là que la Résistance a vécu des jours glorieux pour libérer la France du Mal nazi .

On peut le voir le monument ...

 

 

 

 

Le Mal est une entité tellement Enorme et Grave qu'on ne peut pas lui autoriser d'avoir comme proie Chaperon Rouge meme si elle était une petite fille imprudente et désobéissante : la disparité entre fonte et punition serait trop importante !

Ça doit etre pour cela que les frères Grimm, après les événements du Gévaudan, connus dans l'Europe entière grâce aux conteurs, ont changé la fin du conte de Perrault ?

 

 

Ils s'appelaient Berserker .

C'était les hommes - bête des Vikings : des troupes féroces qui débarquaient pour attaquer les villages côtiers pour piller marchandises, bétail et femmes.

Ils étaient déguisés en ours, en loups, ils lançaient des hurlements assourdissants ... ils agressaient ... tueaient ... et ils disparaissaient ...

Cela arrivait bien avant...

 

Après la révolte des Camisards et les méfaits des hommes du " bandit " Louis Mandrin, ou prohiba au peuple l'utilisation des armes á feu .

A cause de cela paysans et bergers ne purent pas se défendre efficacement contre les premières attaques de la « Bête».

 

Quand l' homme connut le loup, il l'identifia d' emblée comme un rival dans la chasse et il lui envia ses crocs, ses griffes, sa capacité à voir dans le noir et sa connaissance de la forêt .

Ensuite il le considéra comme un ennemi .

Ensuite comme une malediction envoyée par Satan .

Ensuite nacquit l'idée du loup - garou : un homme si méchant qu'il avait le pouvoir de se métamorphoser d 'homme en bete : en loup, bien sur !

 

"Alors, les hommes s'entretuent et ils crient: -Au loup! Au loup!-

Attention aux pièges, aux appas empoisonnés, aux coup de fusils...

Il faut s'occuper des brebis et des moutons ... il n'y a pas de temps à perdre ...

Entre 1740 et 1773, dans le Gévaudan, on a fué 2178 loups ... d'une manière ou d'une autre étaient de la même famille ... cela fut un grand deuil ... ! "

 

La cause de ce fleuve de sang humain ne peut être attribuée à un animaI ... mais à une bête oui ... !

Mais quelle est sa vraie nature?

Est - ce quelqu'un qui guide ses actions ?

Qui tire profit de ses violences ?