L'AVANT - SCENE 

 

 

 

 

L’orgue « Limonaire Fournier 35 note E » a une structure et une physionomie bien précises, pratiquement identique à celles d’un orgue de Barbarie de 1800. Ce n’est pas un instrument portatif, (il pèse Kg.14), si on veut faire de la musique itinérante il a besoin d’un point d’appui et d’un chariot pour le transport. Pour cette raison, nous avons équipé une poussette d’enfants (modèle jumeaux !) de manière à nous permettre de le transporter et d’avoir en même temps un point d’appui aussi bien pour l’instrument que pour les cartons musicaux.

 

Mais, cela ne s’arrête pas là !  Le plan d’appui permet aussi de créer une zone équipée pour supporter une petite décoration.

De cette manière, comme au théâtre, l’espace plus important de la scène est encadré et valorisé par l’avant-scène, de même manière nous encadrons, avec des images qui changent selon la thématique du récit, le côté frontal de l’orgue, là où sort le son.

 

Il ne s’agit pas d’un seulement d’un simple élément décoratif, mais c’est un « signe qui parle » bien que muet ; une présence évocatrice qui suggère rapidement au « passant-spectateur » l’essence de l’événement raconté et des mélodies écoutées.